Les Trameuses...

"La Trame" (déf.) : Ensemble de fils qui se croisent pour constituer un tissu.

Après des expériences d'animation sociale et de développement communautaire en Italie et la rencontre de l'éducation populaire en France, sur la base de pratiques d'accompagnement, de recherche-action et de formation à Rennes, Eleonora Banovich a crée en 2017 La Trame, une activité indépendante au sein de la Coopérative d'Activités et d'Emploi Oxalis. Mais, c'est indéniable, on trame mieux à deux! C'est ainsi qu'Eleonora a croisé la route de Laurence Gravel, qui nourrie de ses expériences de travail communautaire au Quebec et de ses pratiques d'accompagnement de collectifs eprouvées en France, a decidé de s'embarquer dans l'aventure.

Eleonora Banovich

Après une formation en développement social local à l'Université de Padoue (Italie), je rencontre un "psychologue communautaire", Piergiulio Branca, engagé dans l'animation sociale et dans les démarches d'empowerment en Amérique Latine et en Italie. Avec des copains et copines, on décide d'aller plus loin: on fonde une association , Laboratorio Cambiamento, on fait une formation avec M. Branca et d'autres acteurs de l'animation sociale italienne qui ont mis en place des démarches de développement de communauté dans les années '80 en Italie du Nord. On apprend ce qu'est la recherche-action, le développement du pouvoir d'agir, la facilitation de groupe, les dynamiques psychosociales en œuvre dans les collectifs et on y trouve des réponses à beaucoup de questions restées ouvertes après nos premiers engagements syndicaux ou associatifs. On se lance et on fait quelques projets (bénévoles) autour de Padoue. La vie de notre collectif est intense, haute en émotions ... nos vies continuent et chacun.e prend sa route. De mon coté je traverse les Alpes pour faire un master en géographie sociale à l'Université de Rennes 2: les questions de territoire, d'appartenance et d'espace commun me taraudent.

Pendant mes recherches, je me rend compte que je ne trouve pas, au sein de l'action sociale, un équivalent à ce que l'on fabriquait en Italie: elle est où la communauté ? Quelle place a l'action collective? C'est seulement vers la fin de mes études que je rencontre l'éducation populaire et là je m'y retrouve. Je commence à connaitre des structures locales qui agissent avec des visées d'émancipation, de transformation sociale, de conscientisation (comme l'association Anime et Tisse, le Kerfad, Si on s'alliait, le Centre d'études et d'action sociale 22 et les Scop d'éducation populaire du Contrepied et de la Trouvaille), je rencontre la pédagogie sociale (GPAS) et l'habitat participatif (l'EPOK) et je fais des ponts, des liens, je noue des fils, j'en défais d'autres et je complète ma formation, qui repose sur la sociologie, la géographie sociale, la psycho-sociologie et la psychologie sociale, avec les réflexions sur les dominations en acte dans la société, avec la nécessaire prise de conscience politique des rapports sociaux qui entourent et influencent toute action collective.

Au Collège Coopératif en Bretagne (CCB)  j'expérimente le rôle d'animatrice-formatrice et de responsable de formation et j'accompagne des collectifs d'acteurs en découvrant la multiplicité et la richesse des formes de recherche-action.

Quand je me lance dans La Trame je fais des rencontres importantes qui me permettent d’asseoir les pratiques que j’ai envie de porter : je rencontre la socianalyse et l’analyse institutionnelle (dans un stage de Sans Transition) qui font écho aux méthodes d’accompagnement issues de la dynamique des groupes rencontrées en Italie.  Pendant plusieurs mois j’ai la chance de rencontrer aussi l’Association Pivoine et de découvrir un fonctionnement collectif humain et inspirant.

Ensuite, grâce à la rencontre avec le Mouvement du Développement Social Local, j’arrive enfin à retisser les liens avec ma formation initiale en accompagnement des démarches de développement communautaire et aller plus loin sur les compétences et postures de facilitation que ce genre d’intervention demande.

Pour en savoir plus sur mon parcours et mes expériences : Parlons-en! ou jetez un coup d'œil ici.

Laurence Gravel

Mon parcours témoigne bien sur l’image de La Trame, cette base sur laquelle les fils d’un métier à tisser viennent se croiser : il tricote l’urbain et le rural, la recherche et l’action et la France et le Québec que j’arpente depuis une dizaine d’années. À ce titre, le croisement du développement communautaire - dans lequel j’ai baigné au Québec - et l’éducation populaire politique - que j’ai découverte avec curiosité ces dernières années en France – en est un exemple révélateur.

Mais…revenons en arrière sur la petite histoire qui me constitue…

Au cours de mes études universitaires, je me suis construite un parcours sur mesure intégrant les disciplines de géographie sociale, de développement social, de développement local [rural] au Québec, puis de sociologie, d’intermédiation sociale et de sciences politiques en France. En parallèle de ma scolarité (mais en fait bien intégrée à celle-ci), je me suis investie dans des associations étudiantes où j’ai vécu mes premières actions collectives marquantes, expérimenté mes premières animations de réunions et posé mes premiers questionnements critiques sur le pouvoir et les rôles au sein des groupes.

Parmi ces expériences, mon implication dans la naissance et la vie du Collectif Lèche-Babines - une association qui lutte contre le gaspillage alimentaire des grandes surface, organise des cuisines collectives et anime des ateliers autour des thèmes de l’agriculture, de l’alimentation et de ses enjeux environnementaux - a confirmé ma passion pour la dynamique des groupes.À l’issue de ma licence au Québec, je traverse l’Atlantique et intègre un master qui me permet de réaliser un stage dans le réseau des ADDEAR - associations qui accompagnent les porteurs de projets agricoles qui s’inscrivent dans une perspective d’agriculture paysanne - sur la posture d’accompagnement dans la création d’activités.

Retour au Québec et retour en ville. Je tiens alors la fonction d’agente de développement d’une démarche de Revitalisation Urbaine Intégrée (RUI de Pont-Viau), une démarche de développement communautaire, où j’ai accompagné un collectif d’associations, de résident.e.s et de services publiques du quartier à construire une action commune sur le quartier. Celle-ci a notamment donné lieu à un travail de fond en termes de diagnostic sensible, de mise en commun des préoccupations et de plan d’actions…C’est cette expérience qui a initié pour moi les postures d’accompagnatrice et de facilitatrice que je campe aujourd’hui au sein de La Trame.

Retour bis en France, je replonge dans le monde rural ! J’intègre un M2 et choisi un second stage dans le réseau des ADDEAR qui m’anime beaucoup, autour des enjeux politiques et territoriaux de la transmission des fermes. En parallèle de ma démarche de recherche, j’accompagne des agriculteur.ices en fin de carrière dans leur démarche de transmission et participe à réalisation et l’animation d’un parcours de formation. Au passage, j’aiguise ma posture de formatrice et consolide celle d’accompagnatrice. Passionnant !

Puis, c’est l’époque où je me frotte à l’éducation populaire [politique]…et où je me questionne sur son histoire, ses valeurs, ses pratiques. Croisant des collectifs qui s’en revendiquent (La SCOP L’Orage, l’Escargot Migrateur, le Kerfad, Arc-en-ciel Théâtre…), je comprends que je suis assez proche de leurs valeurs.

Je prends ensuite un poste de chargée de formation et d’accompagnement de collectifs au Collège Coopératif en Bretagne (CCB), où je croise Eleonora pour la première fois autour du projet de diplôme DESJEPS. J’approfondis mes pratiques d’animation et m’approprie les démarches de recherche-action. Dans ce contexte, je consolide des réflexions sur l’écriture et l’importance des traces, sujets que je nourrie et partage au sein des Fabriques de sociologie et du comité de rédaction de la revue Agencements, auxquels je participe.

Au sortir du CCB, en 2020, je retrouve Eleonora et m’inscris dans le projet de La Trame dans lequelle je retrouve des intérêts, des pratiques et des enthousiasmes communs.

Pour en savoir plus sur mon parcours et mes expériences : Parlons-en! ou jetez un coup d'œil ici.

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now